La LPO, un partenaire impliqué

D’octobre à mars, les bénévoles de la LPO se rendent sur la placette d’alimentation de l’ISDND pour y apporter des carcasses fournies par des bouchers locaux.

Bien qu’il se nourrisse essentiellement de micromammifères (taupes, campagnols), d’invertébrés (vers de terres, bousiers, grillons, chenilles, etc.) et de jeunes corvidés, le milan royal est aussi charognard et apprécie de trouver sa nourriture sans avoir à la chasser, surtout en hiver. ©P.Billard

  • Categories:

    Biodiversité